J'ai testé pour vous: Les cartes Arduino

Les malheurs des uns (moi) font le bonheur des autres (vous).

Pour ma perforeuse, j'aurai besoin d'une carte micro. En ce moment la carte Arduino est un classique, et ce n'est pas pour moi une terre vraiment inconnue. Soit une bonne carte d'origine me déleste 30€, soit un mois d'attente pour presque 5€. Comme j'ai en projet de faire 10 modules ultrasons, la deuxième solution me convient mieux.

Petite attente d'un mois, et grosse déception d'un jour: la carte n'est pas reconnue par le PC (vingt-doses XP, ni d'ailleurs par un Cévennes). Solution: j'en prends une française pour 30€ et trois jours. Et la! Youpi, le pilote fonctionne (faut quand même lui faire reconnaitre en allant chercher le chemin dans C:\Program Files\Arduino\drivers). Tout content, j'éteins la led. Content, c'est de très courte durée parce que si je mets plus de 2 lignes dans mon programme, j'ai une superbe erreur "avr-ld.exe throwing exit status 5 error" (je sais pas si vous avez bien compris ce que cela veut dire, j'ai traduis par "va te faire...").

La solution est très simple, encore il faut y penser... J'utilise la version 1.6.11 du logiciel Arduino, mais si je télécharge la version 1.6.5r en format zip et que je vais chercher le ld.exe caché dans le répertoire Arduino\hardware\tools\avr\avr\bin et que je le mets dans ma version au même endroit, cela fonctionne. Pourquoi qu'il ne le disent pas plutôt?

Pour la carte chinoise, c'est pas compliqué, c'est le pilote qui n'est pas bon. Si on regarde la pub, on voit que le chip de la liaison série est un CH340G, et il suffit de chercher un pilote pour lui. le mien s'appelle ch341ser.zip (pourquoi pas, mais je suppose que le ch340ser doit aussi fonctionner). Après son installation, les cartes à 5€ fonctionnent.

Bilan: achetez des cartes chinoises, envoyez moi 10€ et vous aurez fait un bénéfice (moi aussi!)

Choix de la carte

Il y a 10 ans, j'avais une carte à base de atTinny, disons que c'est à peu près pareil, mais que la mémoire est 16 fois plus petite. Dans cette puce j'avais logé de quoi faire avancer une voiture avec une télécommande de télé; c'est à dire:
- gestion de deux moteurs CC, un pour la roue droite, un pour la roue gauche
- gestion sur trois vitesses (lente, moyenne et rapide) avec étalonnage pour aller droit
- gestion "aller à droite", "à gauche", "devant" "derrière"
- gestion et décodage des signaux issus de la télécommande Philips.
La où cela s'est corsé, c'est quand j'ai voulu rajouter la gestion des signaux des télécommandes Sony, je n'avais plus assez de place, la solution a été de tout réécrire en assembleur (langage 2 fois plus concis, 2 fois plus long à écrire, mais deux fois plus facile à comprendre et à modifier que le C)

<--- Avec 16 fois plus de mémoire dans une que j'en avais, la carte Arduino Uno déborde de possibilités. Il faut bien entendu écrire correctement!

Si il manque des entrées sorties, on peut soit s'orienter vers une Arduino Mega (j'en ai achetée une pour moins de 7€), soit prendre une carte d'extension. --->

Maitresse, ils m'ont copié!

Dans les années 2003, je travaillais en milieu scolaire avec une carte basée sur des microprocesseurs Atmel: carte principale, carte moteur, le tout qui s'empilait...

20032016
Carte Atmel
Carte moteur à L293
Les cartes enfichées avec
le câble pour programmer
Un sandwich au jambon rose


dansetrad.fr Contactez-moi